Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Belle et Sébastien

 

 

<a href="https://plus.google.com/116866027815023433793" rel="publisher">Google+</a>

                                      Le film              Le dessin animé                Autre          Cécile Aubry           Nicolas Vanier

Les génériques : 

Distribution

Cécile Aubry : La narratrice                                          Medhi El Glaoui : Sébastien

 

 

 

 

Yalov : Belle                                                                Edmond Beauchamp : César

 

 

 

 

 

 

Hélène Dieudonné : Célestine                                       Claude Giraud : Pierre Maréchal

 

 

 

 

 

 

Harry-Max : Thomas                                                    Louise Marleau : Sylvia

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Andréani : Bertrand                                    José Luis de Villalonga : M Lambert

 

 

 

 

 

 

 

Martine Capdevielle : Jeannette                                    Jean Combal : Maitre Biard

 

Jean-Pierre Boucan : Mario                                           Gérard Desarthe : Jeannot

 

Jean Jerrier : Emmanuel                                              Jean-Philippe Loiret : Paul

 

Claude Rossignol : le boulanger                                   Jean Panisse : Le gérant du bistrot

 

 

Géo Beuf : un policier

Chanson

L’oiseau

 

Je connais, les brumes claires,

La neige rose des matins d'hiver.

Je pourrais te retrouver

Le lièvre blanc qu'on ne voit jamais

Mais l'oiseau, l'oiseau s'est envolé

Et moi jamais, je ne le trouverai

Car j'ai vu, l'oiseau voler,

J'ai vu l'oiseau, je sais qu'il partait

Je l'ai entendu pleurer,

Le bel oiseau que le vent chassait.

 

Je voudrais, tout te donner.

Mais toi pourquoi, ne me dis-tu rien ?

Quel est-il ton grand secret,

Un secret d'homme, je le comprend bien.

Moi tu sais, je peux te raconter                                                                 La chanson en entier : 

Combien l'oiseau est parti à regret.

Si un jour, tu m'écoutais,

Tu apprendrais tout ce que je sais.

L'oiseau part et puis reviens,

Tu le verras peut-être demain.

 

Si jamais, je rencontrais

Le bel oiseau, qui s'est envolé,

S'il revient de son voyage,

Tout près de toi, le long du rivage.

Moi vois-tu, je lui raconterais

Combien pour toi, je sais qu'il a compté.

C'est l'oiseau, que tu aimais,

L'oiseau jaloux, je l'ai deviné.

Si j'aimais il revenait,

Je lui dirais, que tu l'attendais.

Episodes

 

1.    Le destin de Sébastien


Un petit garçon de 9 ans, Sébastien revient avec Belle, son chien fidèle. Il est descendu des hautes neiges de la Gordolas et il surgit dans un paysage provençal. Il entre aux Joncquières, la propriété de Pierre Maréchal qui élève et entraîne des chevaux de course. Ce père inconnu et insouciant qui l'avait abandonné, c'est lui. Et Pierre décide de reconnaître et de recueillir Sébastien. Mais les liens se nouent malaisément, les habitudes de Pierre sont bouleversées. A la maladresse, s'ajoute la pudeur des sentiments.


Extrait de "Le destin de Sébastien"

 

2.    Les Jonquières


Sébastien arrive aux Jonquières chez son père, Pierre Maréchal. Ce dernier ne sait comment annoncer la nouvelle à Sylvie sa fiancée. Cette dernière apprend l'existence de ce fils par son cousin Bertrand, jaloux de Pierre et qui espère lui faire rompre ses fiançailles. Pendant ce temps, Belle, la chienne de Sébastien, effraie les chevaux. Le vieux palfrenier, Thomas, lui demande de la tenir en laisse. Sébastien n'apprécie pas cette idée et parle de quitter les Jonquières.

 

Extrait de "Les Jonquières"

 

3.    La rupture


En apprenant l'existence de Sébastien, Sylvia rompt ses fiançailles avec Pierre Maréchal. Pierre rentre furieux aux Jonquières et demande à Sébastien d'enfermer son chien. Il bouscule tout le personnel du harras qui finit par démissionner. Sébastien sympatise avec Jeanette, la fille de Thomas . Il s'habitue peu à peu aux chevaux. Mais il est perturbé par l'attitude de son père qui ne s'occupe pas de lui.

 

Extrait de "La rupture"

 

4.    Une lettre pour César


Pierre Maréchal punit son fils qui s'était montré violent en l'enfermant dans un box pour chevaux. César décide de partir au Canada pour quelques mois pour assister au mariage d'un de ses petits fils. Sébastien est triste et se cache pour pleurer. Jeannette, sa nouvelle amie, essaie de le consoler. Les palfreniers ne veulent plus rester au haras et démissionnent les uns après les autres. Le vieux Thomas rend visite à Sylvia, l'ancienne fiancée de Pierre Maréchal et lui demande de revenir aux Joncquières. Celle ci refuse.

 

Extrait de "Une lettre pour César"

 

5.    L'arrivée de Célestine

 

A la demande de Sébastien, la vieille Célestine arrive aux Jonquières. Elle prend la place de la cuisinière qui a démissionné. Mais les problèmes de Pierre Maréchal s'aggravent. Les propriétaires lui retirent leur chevaux. Les dette s'accumulent. Sébastien surprend une conversation entre Pierre et le vieux Thomas pendant laquelle Pierre regrette la naissance de son fils. Sébastien s'enfuie en courant en direction de la plage. Son père le rejoint pour s'expliquer avec lui. Il lui apprend à monter à cheval.

 

Extrait de "L'arrivée de Célestine"

 

6.    Le dernier cheval de l'écurie Maréchal


Le vieux Thomas continue les cours d'équitation de Sébastien mais ça ne se passe pas très bien. En se promenant à cheval sur la plage, Sylvia fait la connaissance de Sébastien et de Belle. Lorsqu'elle apprend qui il est, elle le quitte brusquement. Le haras de Pierre Maréchal est en faillite. Il est obligé de vendre l'un de ses deux derniers chevaux : Lancelot. Il ne conserve que Monseigneur, espérant lui voir gagner des courses pour l'aider à s'en sortir. Sébastien essaie de consoler son père et le pousse à réagir.

 

Extrait de "Le dernier cheval de l'écurie Maréchal"

 

7.    La révolte de Sébastien


En se servant d'un intermédiaire, le père de Sylvia a acheté "Lancelot", un des dernier pur sang de Pierre Maréchal. Sébastien se rend chez Sylvia pour lui apprendre la nouvelle. Celle ci est furieuse contre son père. Elle reconduit Sébastien aux Jonquières et parle avec Pierre Maréchal, mais celui ci la repousse. Sébastien se fâche contre son père qui le giffle violemment. Le vieux Thomas essaie d'expliquer la situation à Sébastien. Mais celui est trop triste et il tente de s'enfuir pour aller au Canada retrouver César. Il est intercepté par un gendarme et récupéré par son père avec lequel il fait la paix.

 

Extrait de "La révolte de Sébastien"

 

8.    La grande course


Sylvia a promis à Sébastien de lui apprendre à monter à cheval. Ils se donnent secrètement rendez vous dans la campagne et en profite aussi pour parler de Pierre Maréchal. Ce dernier poursuit l'entrainement de "Monseigneur" qui s'avère être très en forme. Bertrand le cousin de Sylvia demande à Raymond, un ancien palfrenier des Jonquières, de droguer "Monseigneur" qui doit participer au Prix du Marais afin de l'empêcher de gagner.

 

Extrait de "La grande course"

 

9.    Pour toi Monseigneur


"Monseigneur" a été blessé pendant la course. Il a reçu un coup de sabot au boulet. On pense qu'il ne pourra plus jamais courir. Pierre Maréchal vend tout ce qu'il peut pour payer ses dettes et conserver les Jonquières. Il transforme sa propriété en ferme. Célestine, Jeannette et le vieux Thomas cultivent des légumes. Sébastien reste jour et nuit auprès de "Monseigneur" pour le soigner. En discutant avec Sylvia, il découvre que c'est probablement Bertrand qui a fait droguer "Monseigneur"...

 

Extrait de "Pour toi Monseigneur"

 

10. Le galop d'essai du 14 juillet


Grâce aux soins attentifs de Sébastien et aux conseils de Sylvia, Monseigneur s'est remis de sa blessure. Il est même prêt pour le traditionnel galop d'essai du 14 juillet. Mais Pierre Maréchal qui n'est pas au courant refuse de l'inscrire et c'est le vieux Thomas qui exécute secrètement la formalité. Le jour de la fête tout le village assiste à la victoire de "Monseigneur". Pierre Maréchal est heureux et ému.

 

Extrait de "Le galop d'essai du 14 juillet"

 

11. Le bal du 14 juillet


C'est le bal du 14 juillet dans le village. On fête les propriétaire "de Monseigneur" vainqueur du galop d'essai. Pierre Maréchal ouvre le bal avec Sylvia sous le regard jaloux de Bertrand. Pierre et Sylvia s'isole pour discuter et petit à petit, il retrouve leur ancienne complicité. Sylvia donne rendez vous à Pierre le lendemain. Mais c'est son père qui se présente et annonce qu'elle ne viendra pas. Il explique à Pierre qu'il ne peut pas épouser Sylvia à cause de ses difficultés financières, on penserait qu'il l'épouse pour sa fortune. Pierre s'engage à s'éloigner d'elle. Par chagrin et parce qu'elle ne comprend pas, Sylvia demande a son père d'annoncer ses fiançailles avec Bertrand.

 

Extrait de "Le bal du 14 juillet"

 

12. La nuit des fiançailles


C'est le jour des fiançailles entre Bertrand et Sylvia. Mais Raymond menace Bertrand de révéler que c'est lui qui l'a payé pour droguer "Monseigneur" le jour du prix du Marais si il ne lui donne pas ce qu'il lui doit. Sylvia repousse Bertrand qui se montre trop pressant. Elle reste seule pendant que les invités vont se baigner. Raymond lui révèle le secret de Bertrand. A cheval, elle se précipite aux Jonquières pour dire la vérité à Pierre Maréchal. Bertrand la suit en voiture et tente de l'intercepter. Sa jalousie le rend fou. Il se bat avec Pierre Maréchal et Sylvia rompt ses fiançailles et le chasse. Pendant la nuit, Sébastien surprend Bertrand en train de saboter la voiture de son père.

 

Extrait de "La nuit des fiançailles"

 

13. Le retour de César


Sébastien surprend Bertrand en train de scier une pièce de la voiture de Pierre Maréchal. Bertrand lui propose un beau cadeau puis le menace et le poursuit dans la propriété pour qu'il se taise. Thomas, alerté par les aboiements de Belle, arrive à la rescousse et met Bertrand à la porte. Bertrand, au volant de sa voiture, roule comme un fou. Repéré et poursuivi par les CRS à moto, il manque un virage et se tue.César revient du Canada et assiste, en même temps que les villageois regroupés devant la télévision du café, à la victoire de Monseigneur à Longchamp. La propriété est sauvée. Pierre et Sylvia peuvent se marier.

 

Extrait de "Le retour de César"